Un égyptien invente une machine qui fait économiser de l’eau et des engrais aux exploitations rizicoles

By Servan Ahougnon / 10 février 2017

L’égyptien Mohamed El-Sayed El-Hagarey, chercheur au Centre de recherche sur le désert du Caire, a inventé, en 2016, une machine qui pourrait permettre de faire d’importantes économies d’eau dans les exploitations rizicoles.
Comme il l’explique, dans une interview accordée à SciDev, la culture du riz nécessite une submersion complète dans une couche d’eau de 10-15 cm au-dessus de la surface du sol, ce qui exige d’énormes quantités d’eau et d’engrais. Mais la machine de l’égyptien pourrait diminuer de 50% les besoins en eau et de 25% les besoins en engrais de l’exploitation.

Mohamed El-Sayed El-Hagarey

Mohamed El-Sayed El-Hagarey

En fait, le a dispositif créé par Mohamed El-Sayed El-Hagarey dessine des tranchées en forme de «V» dans le sol, à une profondeur et une largeur de 20 cm. Cela permet de maintenir l’eau au niveau nécessaire pour que le riz se développe sans avoir à submerger l’ensemble du terrain comme le font habituellement les exploitants.
La machine, testée dans un champ du gouvernorat de Kafr el-Sheikh, a réduit de moitié la quantité d’eau utilisée par les exploitants, et «le rendement des cultures a augmenté de 4,6 pour cent», a déclaré Al-Hagary.

L’égyptien a d’ailleurs reçu, en novembre 2016, en Thaïlande, pour sa machine le prestigieux prix WatSave la Commission internationale de l’irrigation et du drainage (ICID) lors du Deuxième Forum mondial sur l’irrigation.

About the author

Servan Ahougnon

Click here to add a comment

Leave a comment: